PERFORMANCE MUSICALE IMMERSIVE EN EXTÉRIEUR

TRISTAN PRADELLE / CHRISTOPHE MONNIOT / JULIEN MATROT / SYLVAIN KASSAP / MATTHIAS MAHLER / JEAN DAUFRESNE / ALEX ROTIN

LE CIEL / LES ARBRES / LES OISEAUX / LA VILLE / LE TEMPS : 5O MINUTES

MUSIQUE

 

Les chants d’oiseaux traversent l’espace et arrivent à l’oreille de l’auditeur avec un décalage. Communiquer à la façon des oiseaux, c’est jouer avec le temps, avec l’espace, c’est accepter que tout ne soit pas immédiat ; mais c’est aussi se sentir au milieu du monde où tout en nous dialogue : les bruits de la ville, les silences de l’attente, les liens qui nous animent, la survie, la poésie…

 

Derrière le masque du temps est une prise de contact avec le son qui voyage, avec celui qui trace les chemins et les distances, autour, tout autour, en nous . . .  c’est le son qui marque le début ou la fin d’une attente . . . c’est le bruit qui nous redonne au monde . . . 

 

Lors de ce concerto-performance, le spectateur est libre d’aller du chant d’un musicien à celui d’un autre, de la musique aux sons de la ville, de la vision de la cité à la perception de la nature, à la présence des oiseaux . . .

Cette proposition est née dans le silence et dans les chants d’oiseaux de la première période de confinement en 2020. 

Elle est compatible avec les restrictions sanitaires si nécessaires.

COSTUMES

Depuis les premières inspirations en pleine nature, l’importance que pourrait avoir les tenues est venue avec évidence : être à la fois des zones de passage du corps des musiciens vers le monde extérieur et être les marqueurs d’une présence particulière à l’espace et au temps. Il a donc semblé naturel de faire appel à l’esthétique, la pensée et les traditions japonaises. Elles accordent une grande attention aux esprits de la nature et construisent des présences habitées d’une puissance symbolique, peut-être chamanique.

 

C’est en embrassant ces sensibilités que le couturier et styliste ALEX ROTIN propose de réaliser des costumes originaux inspirés des kimonos.

 

Les fils donnés par les vers à soie pour les kimonos disent le rôle important de la nature et des animaux dans nos usages et dans la possibilité de nos vies.  Dans un lointain futur, en accord avec une décomposition écologique, ces vêtements pourront retourner à la terre, à son humus.

mount fuji sakura watercolor

Destination : tout public

Durée : 50 minutes environ

Dates de création 9/10/2022

Composition, mise en espace, saxophone alto : Tristan Pradelle

Saxophone sopranino : Christophe Monniot

Trompette : Julien Matrot

Clarinette basse : Sylvain Kassap / Juliette Adam

Trombone : Matthias Mahler

Euphonium : Jean Daufresne / Tom Caudelle

Costumes kimonos : Alex Rotin

Production : Cie t r a n s H u m a n c e s

Contact : sonore@transhumances.art

Avec le soutien à la création musicale de la DRAC Île-de-France

Avec le soutien à la création musicale de la DRAC Île-de-France

region_iIDF-logo2

PROGRAMMATION